Accédez au site du 205 GTI Club de France

Forum du 205 GTI Club de France

Le forum des passionnés de la bombinette Sochalienne d'origine
Nous sommes le Dim 23 Sep 2018 14:19

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1484 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78 ... 99  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mer 13 Juin 2018 21:58 
Hors ligne
Forumeur

Inscription: Ven 26 Juin 2009 20:31
Messages: 192
Localisation: Béarn-Sud-Ouest-France
Lebubu a écrit:
Michel64 a écrit:
Lebubu a écrit:

Il ne roule plus du tout avec?


Non, plus du tout depuis 33 ans, et les rats ont fait quelques dégâts à la sellerie je crois. :cry5:

Vendue par Artcurial, elle pourrait voir son prix exploser avec une belle histoire brodée à la clé! lol
Tu n'aurais pas une photo? Une Ferrari "oubliée", c'est en quelque sorte exceptionnel... ;)


Sa collection a des analogies avec celle de Baillon, pas mal de voitures stockées depuis 30 à 40 ans dans des conditions pas toujours idéales, sous des hangars de fortune pour certaines. D'autres voitures ont une petite histoire comme cette Cadillac Fleetwood de 1968 qui appartenait à un hôtel de luxe à Gstaad et qui servait de navette à des personnalités comme le Shah d'Iran.
Peut-être que la rouille sera une patine qui donnera plus de valeur à ses voitures, quand on voit les fortunes qu'ont payé des acheteurs pour des voitures mangées par la rouille et la pourriture lors de la vente Baillon.

Les photos datent de 1985. Elle était dans son jus mais dans un excellent état.

Image

Image

Image

_________________
Peugeot 205 GTI Griffe
Renault Laguna I V6 24V


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 08:39 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 26 Sep 2006 22:03
Messages: 1066
Localisation: Katowice (PL), Elbeuf (76)
Lebubu a écrit:
Oui, restauré mais avec soin. A signaler la sellerie "fantaisiste" qui n'est pas exactement conforme à l'époque. ;)


Mais bien realise alors ca passe, et le confort doit etre royal.

_________________
un pour un tous bourrin
Ma 1.9 AM88 en restau ---> ICI
30 ans de la GTI a Katowice (PL) --> ICI


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 10:41 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13053
baby-boomer a écrit:
Lebubu a écrit:
Ils ont un peu de stock encore... :pouce:

Pour rester dans le HS version BD... :D
Quand je m'étais abonné à l'intégrale parue chez Hachette... (et non Atlas), j'avais reçu cette figurine originale en résine que j'ai placée sur ma bibliothèque... on reste de grands enfants :D ;)
Image

Waouh, j'adore!! :love:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 10:43 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13053
Michel64 a écrit:

Sa collection a des analogies avec celle de Baillon, pas mal de voitures stockées depuis 30 à 40 ans dans des conditions pas toujours idéales, sous des hangars de fortune pour certaines. D'autres voitures ont une petite histoire comme cette Cadillac Fleetwood de 1968 qui appartenait à un hôtel de luxe à Gstaad et qui servait de navette à des personnalités comme le Shah d'Iran.
Peut-être que la rouille sera une patine qui donnera plus de valeur à ses voitures, quand on voit les fortunes qu'ont payé des acheteurs pour des voitures mangées par la rouille et la pourriture lors de la vente Baillon.

Les photos datent de 1985. Elle était dans son jus mais dans un excellent état.

Image

Image

Image

Superbe, je crois qu'elle possède les jantes des premières génération! :pouce:
Ce qui est sûr, c'est qu'une Ferrari ne meurt jamais, un jour où l'autre elle reprendra vie. ;)

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 10:43 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13053
magnumhigins a écrit:
Lebubu a écrit:
Oui, restauré mais avec soin. A signaler la sellerie "fantaisiste" qui n'est pas exactement conforme à l'époque. ;)


Mais bien realise alors ca passe, et le confort doit etre royal.

Oui, moi je n'avais pas remarqué non plus. :pouce:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 10:50 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13053
A Montlhery...

"Marcos 3000 GT."

Image

Image

"Gueule de bois."

L'insularité et sans doute ce sentiment d'isolement est peut être l'une des raisons qui font que l'Angleterre est sans doute le pays qui a le plus de fabricants automobiles au mètre carré. Les Britanniques adorent l'automobile et c'est l'île de tous les artisans. Pays du kit car, la Grande Bretagne est passionné par ces modèles amusants et économiques qui dans le fond ont tout compris, un maximum de plaisir pour un minimum d'argent.
Les kit car sont ces modèles que l'on peut acheter déjà construits mais que l'on peut aussi assembler sois-même à domicile. Cerise on the cake, ils font l'objet de taxes moins élevées à l'achat, bref, que du bonheur.
Impossible de tous les citer, j'en ai déjà présenté quelques spécimens dans cette rubrique au cours de ces dernières années. L'un des plus connus est Marco, une entreprise qui ouvre ses portes en 1959. Marcos, ce sont les premières lettres du nom des fondateurs de la marque, Jem MARsh et Franck COStin. Le premier est négociant en pièces détachées automobiles, le second travaille dans la fabrication aéronautique, chez De Havilland.
Les débuts ne sont pas simple, le premier modèle qui sera la Xylon est un flop, elle est jugée si laide qu'elle est nommée "Ugly Duckling", le vilain canard. Si son dessin était rebutant pour beaucoup, sa conception était en revanche unique, son châssis monocoque est en...contreplaqué! Un procédé utilisé dans la marine qui à de réelles qualités et fait gagner du poids.
Une brouille entre les fondateurs obligera Franck Costin à laisser sa place à deux frères, Peter et Dennis Adams. Les nouveaux associés se retroussent les manches malgré les 9 modèles vendus et jettent leur forces sur un nouveau modèle dont ils vont cette fois soigner le dessin, il s'agit de la GT. Entre temps un autre modèle a été commercialisé mais avec toujours aussi peu de succès, la Luton, 13 exemplaire, ça commençait fort mal.
Le coupé GT est dévoilé en 1964 mais son nom est officiellement la Marcos 1800. La ligne est cette fois particulièrement réussie et agressive à souhait, Le capot interminable laisse présager des performances de haut niveau et quatre phares sous bulle renforcent ce regard frondeur. Il est drôle d'ailleurs de constater que le coupé Français Sovam sur base de R4 était quasiment son clone!
De profil ce coupé d'environ 4 mètres de long s'offre des courbes "bottle coke" accentuées par des ailes arrières aux hanches particulièrement généreuses. Je n'irais pas jusqu'à dire que Chevrolet s'en est inspiré pour sa Corvette C3 sortie en 1968...mais il y a comme un truc quand même. Enfin une belle lunette panoramique surplombe une poupe fastback tombant sur une jupe arrière tronqué mais aux formes très travaillées. Bref, cette 1800 est incontestablement une réussite esthétique.
Elle conserve son architecture en contreplaqué marin associé à une carrosserie en fibre de verre, elle ne pèse que 850 kilos. La conception demande du savoir faire, elle est constitué de 386 pièces à assembler! Le moteur de la 1800 est le bloc quatre cylindres Volvo de la 122S, une excellente mécanique qui peut aisément se "bolider" et d'une fiabilité sans pareil. Il sort 96 chevaux et elle atteint 185 Kmh, ce qui est bien suffisant d'autant plus que la voiture est si basse (centimètres) qu'il faut quasiment être allongé au sol pour la piloter!
Les ventes ne décollent pas pour autant, la 1800 GT reste chère pour un kit car. On remplace son essieu arrière puis on lui greffe une mécanique Ford 1.5 litres plus légère. Si le poids est baissé d'une centaine de kilos (!), le prix de vente aussi, ce qui lui permet de séduire de nouveaux clients. Marcos à la bonne idée de l'inscrire en compétition, cette vitrine médiatique servira à faire progresser ses ventes mais cette publicité coûte cher aussi.
En 1969, on passe aux choses sérieuses, c'est un V6 qui prends place sous le capot, une mécanique plus noble bien qu'elle soit d'origine Ford et pas hautement prestigieuse. Le bloc Essex de 3.0 litres affiche toutefois 140 chevaux et sa taille imposante oblige à redessiner un capot avec un bossage nettement plus prononcé. Ainsi motorisée, elle devient la 3000 GT et atteint les 200 Km/h, ça ne rigole plus. Marcos va entre temps développer un châssis tubulaire métallique délaissant celui en bois original. Ce modèle connaît un certain succès et peut rivaliser sans complexe avec la Jaguar Type E 4.2 litres.
Mais Marcos n'est pas Jaguar et les résultats anecdotiques ne suffisent plus à éponger les dettes qui deviennent abyssales, en 1971 Jem Marsh cède son entreprise au groupe Rob Wolker qui se contentera de vendre les modèles stockés dans la cour de l'usine. Il faut croire que Jem Marsh était attaché à Marcos car il rachète en 1976 les droits et relance la production en pleine période de naufrage de l'industrie automobile Britannique. Il conserve à peu près tout de la 3000 GT et y loge un V6 2.8 litres Ford. Contre toute attente la société tient la route et vends ses exemplaires correctement, de quoi financer un nouveau modèle qui sort en 1984, la Mantula à V8 Rover.
C'est une renaissance, le Marcos s'exportent et les années 90 voient même des records de vente! Marcos s'engage de nouveau en compétition et se paye le luxe de faire courir ses voitures aux 24 heures du Mans au milieu des années 90 avec un certain retentissement médiatique. Mais l'euphorie sera de courte durée, en 2000 Marcos ferme à nouveau ses portes...pour rouvrir deux ans plus tard en 2002! Mais ce retour est peu préparé, en 2007 l'entreprise ferme encore une fois ses portes et est actuellement toujours en sommeil.
Si les Marcos sont des voitures marginales que l'on ne croise pas tous les jours, on en voit de temps en temps sur des expositions où elles ont toujours une belle côte d'amour. Une ligne suggestive qui attise la curiosité des visiteurs dont le premier réflexe est d'aller lire le logo placé en bout de capot pour en deviner le modèle. Ce très joli modèle rouge s'offre une conduite à gauche, ils doivent être peu nombreux et son propriétaire peut être fier de rouler dans un coupé résolument décalé et pas comme les autres.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 18:25 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13053
Hors sujet mais je montre à Boomer ce que j'ai été chercher cet après-midi.
C'est une planche originale à l'encre de chine, la première case de l'album numéro 72, "Les pieds nickelés sur la route du pétrole" sortit en novembre 1972.

Image

Image

Ici dans l'album.

Image

Et plus étonnant au dos, un croquis du dessin en haut à gauche!

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 19:34 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Nov 2012 22:36
Messages: 5354
Merci Lebubu :love: :love: :love: Super!! Belle trouvaille!! Il n'y a pas a dire, quel style! :pouce: :pouce: Rien qu'une case me donne l'envie de relire cet album...qui se trouve à 2.5 m de moi :D
En MP tu me diras où tu l'as trouvée cette planche. ;)

_________________
C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.....


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 20:24 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 7 Aoû 2008 19:54
Messages: 716
Localisation: REGION 34
:hello:

:koi1: :koi1: :koi1:
[quote="Lebubu"]Hors sujet mais je montre à Boomer ce que j'ai été chercher cet après-midi.
C'est une planche originale à l'encre de chine, la première case de l'album numéro 72, "Les pieds nickelés sur la route du pétrole" sortit en novembre 1972.


:koi1: :koi1: :koi1: Bon :cry5: LE BUBU ne parle plus bien la France :pchs1: :pchs1:

et bien moi aussi "j'ai été "un autre homme !! :lol4:

ah non "j'ai été"
alors j'ai été a la plage et apres j'ai été faire des courses :lol4: :lol4: :pchs1: :pchs1:
:heho:

_________________
BRUNO34
viewtopic.php?f=43&t=24685
20CD62 AM90 ROUGE


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 21:31 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 21 Juin 2015 20:06
Messages: 396
Localisation: 38 Grenoble
Ahh Les pieds nickelés j'en ai beaucoup lu , et j'en ai pas mal des originaux il paraît que cela vaux cher lol


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 05:18 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13053
BRUNO34 a écrit:
:hello:

:koi1: :koi1: :koi1:
Lebubu a écrit:
Hors sujet mais je montre à Boomer ce que j'ai été chercher cet après-midi.
C'est une planche originale à l'encre de chine, la première case de l'album numéro 72, "Les pieds nickelés sur la route du pétrole" sortit en novembre 1972.


:koi1: :koi1: :koi1: Bon :cry5: LE BUBU ne parle plus bien la France :pchs1: :pchs1:

et bien moi aussi "j'ai été "un autre homme !! :lol4:

ah non "j'ai été"
alors j'ai été a la plage et apres j'ai été faire des courses :lol4: :lol4: :pchs1: :pchs1:
:heho:

Avec cette vague pluvieuse, j'attends avec impatience...l'été! :beber:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 05:19 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13053
panamagt a écrit:
Ahh Les pieds nickelés j'en ai beaucoup lu , et j'en ai pas mal des originaux il paraît que cela vaux cher lol

Tu entends quoi par des "originaux"? Tu aurais une petite photo? ;)

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 05:19 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13053
A Retromobile...

"Bugatti Type 57 C Coupé Atalante."

Image

Image

"Le fils prodige."

Si les Bugatti sont toutes exceptionnelles, la 57 est peut être celle qui attise le plus de fantasmes avec ses modèles comme l'Atalante et l'Atlantic. Rappelons que la 57 est un ensemble châssis/moteur produit entre 1934 et 1939 qui reçurent les carrosseries les plus mythiques mais aussi à mes yeux les plus belles.
Sa mécanique de pointe faisait appel à ce qui se faisait de mieux à l'époque, un huit cylindres en ligne de 3257 Cc à double arbre à came en tête qui lui donnait dans sa version de base 135 chevaux et jusqu'à 200 sur la version "SC" à compresseur. Si d'usine on pouvait s'offrir des carrosseries fabuleuses, il était souvent de coutume de faire habiller les châssis chez les plus grands "couturiers" automobile de l'époque qui donneront naissance à de vraies merveilles inestimables aujourd'hui et déjà hors de prix à l'époque. Reste que les modèles proposés par Bugatti feront l'unanimité, leur dessin étant une véritable réussite signée Jean Bugatti.
La 57 remonte à une époque où Bugatti n'était pas au sommet de sa forme, Ettore le patron était très occupé par son projet d'autorail et résidait la plupart du temps sur Paris. C'est son fils Jean qui fait tourner la machine à Molsheim et la gamme 49 a vieille, il faut nécessairement la remplacer par du neuf et c'est avec le fabuleux châssis de la 57 que la marque Alsacienne va retrouver son lustre légèrement terni.
Elle est donc dévoilée à Paris en 1934 (en même temps qu'une certaine Citroën Traction) et on peut la choisir sous quatre formes de carrosseries, la berline Galibier, le coach Ventoux, le cabriolet Stelvio et le coupé Atalante, ces deux dernières étant sous-traitées dans les ateliers de Gangloff à Colmar. A savoir que c'est Jean Bugatti qui sera l'auteur des lignes de toute la gamme, il avait un sacré coup de crayon le gamin!
De toutes, l'Atalante est certainement celle qui va séduire le plus les foules, sa silhouette est à couper le souffle, c'est une sculpture capable de rouler à 200 Km/h dans un confort rare à cette époque. Mais revenons sur sa ligne extraordinaire, étirée, fuselée, presque façonnée par le vent et dont seul la calandre verticale semble avoir résisté à ce souffle, elle restera comme l'un des dessin majeur de l'automobile. La caisse est réalisée en aluminium ce qui fait passer son poids sous les 1.5 tonnes. N'oublions pas que dans ce milieu des années 30, la forme des voitures impose le style "caisse carrée", l'Atalante est aux antipodes de cette vague stylistique, quelle audace! Ses phares sont encastrés dans les ailes, la caisse est de type surbaissée et la découpe souvent bicolore accentue le dynamique de son dessin qui n'en manquait pas.
Ne passons pas sous silence le pavillon arrondit à l'arrière qui "tombe" sur une poupe en forme de traîne allongée d'une beauté remarquable. Pour moi c'est son meilleur angle, un coup de crayon digne des plus grands comme Figoni par exemple.
L'habitacle reste étroit mais quel soin, comme Ferrari plus tard, Bugatti proposera à une clientèle des modèles rapides, puissants mais confortables et à la finition très soignée. On y trouve de superbes habillages en cuir qui recouvrent les sièges et les panneaux de portes et du bois sur une plache de bord digne d'une oeuvre d'art mais aussi autour des encadrements de vitres et de pare-brise afin de ne laisser à aucun endroit visible la tôle.
Mais évidemment tout cela avait un prix et une 57 SC Atalante représentait ce qu'il se faisait de plus cher à l'époque, l'ancêtre de nos supercars en quelque sorte.
Ces modèles rares sont des pièces exceptionnelles et celle-ci date de janvier 1938, il faut savoir qu'à cette époque, Bugatti livre 4 à 8 voitures par mois. En tout, il ne sera construit que 34 coupé 57 et 57C entre 1934 et 1938 plus 17 57S. Celle-ci était destinée à être exposée au salon de Genève 1938, elle sera après vendue au concessionnaire Bugatti de la ville Suisse. C'est un acheteur Helvète qui s'en portera acquéreur puis elle rejoindra un nouveau propriétaire à Marignac en France en 1948. Elle repartira ensuite rapidement en Suisse, elle sera repeinte plusieurs fois et subira un séreux accident qui l'endommagera fortement. Un compresseur sera monté sur la voiture directement à l'usine, la voiture sera chronométrée à 200 Km/h sur la ligne droite des Hunaudières.
En 1961, la voiture arrive en Californie, elle y sera restaurée et adoptera cette livrée rouge et noire.
Une telle automobile est rarement proposée à la vente et les prix sont en conséquence. Estimée entre 3 et 3.5 million d'Euros, elle sera adjugée 2.903.200€ au cours de cette vente Parisienne où elle était un des modèles star de cette vacation.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 05:26 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13053
Et puis j'ai craqué devant une planche, étonnamment la taille est bien supérieure à la parution définitive, ici elle mesure 45X32 centimètres.

Image

On voit les traits du crayon à papier en dessous et les lignes tracées dans les bulles pour l'écriture!
En revanche je ne sais pas d'où cette histoire est tirée, peut être pas d'un album, les Pieds Nickelés étaient aussi adaptés à des journaux comme "Trio"...
Si vous en savez plus... :heu3:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 08:04 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Nov 2012 22:36
Messages: 5354
:hello: :koi1: :koi1: 2 planches... :koi1: :love: là chapeau....!! Tu me mets l'eau à la bouche!! :bnc:

Alors? A ton avis? En sais-je plus?? :heu3:
Suffit de demander! Je me suis souvenu de cette planche vue sur un album...et il me semblait que c'était il y a peu de temps..tu vas voir pourquoi.
Tu es tombé sur une rareté.... c'est un album, dont le scénariste est inconnu, que Pellos a dessiné au début des années 80 et qui n'avait pas été publié.

Il a été retrouvé dans les archives de la SPE et publié à 100 exemplaires en tirage limité hors commerce par les Editions Regards/Ami de Pellos en 2000. Son titre: " Les Pieds Nickelés, attractions en tout genre".
Je possède cet album car il est paru dans la collection intégrale chez Hachette en 2014. La planche en noir et blanc se trouve page 16, elle est totalement similaire à ton original. ;)
Image

_________________
C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.....


Dernière édition par baby-boomer le Ven 15 Juin 2018 13:24, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1484 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78 ... 99  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com