Accédez au site du 205 GTI Club de France

Forum du 205 GTI Club de France

Le forum des passionnés de la bombinette Sochalienne d'origine
Nous sommes le Mar 17 Juil 2018 06:20

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1227 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mar 19 Juin 2018 21:28 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 15 Juil 2007 11:04
Messages: 269
Localisation: le garde 83
Meme pas une 205 Rallye !

_________________
1.6L GTI 115ch blanche de 1991 ............... enfin ca c etait avant ( voir mon avatar ) .......
Maintenant c est une 205 rallye .
Membre du 205 Rallye Club de France .
Membre du Var Auto Sport . Bienvenue dans la boite a bux .


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar 19 Juin 2018 21:57 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 5 Fév 2011 19:33
Messages: 238
baby-boomer a écrit:
:hello: :pouce: :pouce: Ah!! Bravo et merci pour ce partage!

Pour une fois que je ne fais pas que passivement lire tes instructifs échanges avec Lebubu :)

vincou a écrit:
Meme pas une 205 Rallye !

Cela ne tient qu'à toi d'être là l'an prochain :bnc:

_________________
205 Griffe 122cv 310.000 km
104 LM5 - 204 Berl. & fourg. - 304 berl. - 504 berl., cab. & fam. - 604 HLZ - 607 V6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 20 Juin 2018 05:01 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 12849
Waouh, magnifique et dépaysant reportage, j'en ai pris plein les mirettes! :love:
Dis donc, il y avait de sacrés modèles et quel écrin magnifique!! La 504 du départ est bien un modèle Américain?
J'ai vu aussi une 205 T16 blanc nacré, j'en avait vu une jadis mais cette couleur était elle proposée à l'époque?
Merci en tout cas, splendide aventure! :yep1:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 20 Juin 2018 05:02 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 12849
A Retromobile...

"Tracfort Type B1 Sport "Mouette"."

Image

Image

"Case départ."

Paris, octobre 1934, nous sommes au Grand palais où se déroule le salon de l'automobile. C'est une cuvée importante car une grande nouveauté va marquer les esprits, la présentation de la toute dernière Citroën, la Traction Avant. Elle aura bien faillit faire couler la marque tricolore mais sauvée in extremis par Michelin, la Traction sera l'n des plus grand succès de Citroën et deviendra l'une des voiture les plus importante de l'histoire de l'automobile.
Mais ce salon n'était seulement celui de Citroën, dans les allées les autre constructeurs dévoilent eux aussi leur nouveautés et comme toujours il y a les "petits" nouveaux. Parmi ceux là, on découvre les automobiles Tracfort.
Louis Carle fonde la marque en 1933 et c'est Adolphe Bourbonnet qui est l'ingénieur. La petite équipe tente sa chance dans ce milieu qui après avoir été ouvert à n'importe quel amateur devient beaucoup plus sélectif désormais. Dans les années 30, l'automobile s'est trouvée, les ormes se sont imposées et les élucubrations de jadis font désormais partit du passé. Pour réussir, il faut des modèles qui entrent dans les "cases" et suivent les codes que les clients ont adoptés. Tracford suis le mouvement et offre au public sur son petit stand deux modèles, un châssis nu qui montre ses "secrets" mais qui pouvait aussi être disponible pour que chaque client puisse le faire habiller. Cet ensemble était innovant dans le sens qu'il offrait lui aussi des roues avant motrices. Le moteur était un bloc quatre cylindres Ford Type "Y" à soupapes latérales de 993 Cc. Ceci explique son appellation, TRACtion avant à mécanique FORD pour TRACFORD.
L'autre voiture exposée était habillée afin d'attirer les regards et susciter l'intérêt du public. Il s'agissait d'une conduite intérieure "Grand Luxe" baptisée "Mouette". Son dessin profilé ne manque assurément pas d'allure et semble très moderne pour ce milieu des années 30. Peinte en deux nuances de bleu, la séduisante "Mouette" attire les regards et les brochures offertes aux visiteurs avec l'illustration de ce modèle font saliver bien des amoureux de belles carrosseries. Elle possédait un vaste toit ouvrant en toile et quatre sièges individuels réglables!
Mais le projet est bancal, l'entreprise est trop fragile et quelques mois après elle disparaît aussi vite qu'elle a vue le jour. Jamais aucune Tracford ne sera produite en série et seul le châssis nu et le modèle "Mouette" seront fabriqués. Vendue à un particulier, son parcours est inconnu ais toutefois cette dernière survivra et sera conservée dans son jus sans jamais avoir été restaurée. S'il lui manque sa calandre d'origine, sa peinture est celle qui lui a été appliquée il y a 84 ans!
En vente chez Artcurial, elle offre l'opportunité d'une restauration qui en fera un splendide modèle unique. Estimée entre 8000 et 12.000€, elle sera bradée à 3576€, qui dit mieux?

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 20 Juin 2018 18:55 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 5 Fév 2011 19:33
Messages: 238
Lebubu a écrit:
La 504 du départ est bien un modèle Américain?
J'ai vu aussi une 205 T16 blanc nacré, j'en avait vu une jadis mais cette couleur était elle proposée à l'époque?


La 504 est un modèle canadien soit quasi américain : elle a un compteur en km :)

Pour les 205 T16, de ce que j'ai lu, il y aurait eu 4 exemplaires en blanc nacré qui étaient destinés à des "personnalités" de Peugeot sinon, elle était uniquement destinée à gris anthracite. Ici, il s'agit a priori d'une version civile (reconnaissable à ses poignées de porte) coursifiée.

_________________
205 Griffe 122cv 310.000 km
104 LM5 - 204 Berl. & fourg. - 304 berl. - 504 berl., cab. & fam. - 604 HLZ - 607 V6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 20 Juin 2018 19:42 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 12849
:pouce: Merci l'ami!

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 21 Juin 2018 09:49 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 12849
A Montlhery...

"Renault 4 GTL "Clan"."

Image

Image

Image

"Ultime chef de tribu."

Dans l'imaginaire collectif, beaucoup pensent à tort que la Citroën 2CV et la Renault 4 étaient contemporaines, erreur, treize années séparent leur commercialisation. Cette confusion a toujours été entretenue par le fait qu'elles soient si semblables, du moins là encore en apparence. Car si ces deux modèles basiques, voir rustiques, symbolisent un accès à l'automobile, elles sont dans le fond et dans la forme assez dissemblables.
En gros, à part leur moteur placé à l'avant, qu'elles soient à roues avant motrices et que le levier de vitesses soit au même endroit, le reste est plus contrasté et objectivement en faveur de la Renault en ce qui concerne l'agrément à l'usage.
Je vous vois les Citroënistes en train de maugréer devant ce qui semble être un affront pour eux de ma part mais quand même, la R4 était bien plus moderne et civilisée que la 2CV. Ok, la Citroën est un symbole du génie automobile Français, chaque détail a été pensé voir repensé, chez les ingénieurs aux chevrons on a voulu tout revoir et réinventer pour ce qui devait être une voiture populaire à coût très réduit et offrant tout ce qu'il fallait pour une utilisation simple. Oui, en 1948, l'affreux petit canard de Citroën sera moqué mais à l'usage et avec un prix qui la rendait plus attractive et polyvalente qu'une "microcar", la 2CV va devenir un plébiscite!
En 1961 la Renault 4 reprends donc la recette...mais en change les ingrédients. La ligne est un peu similaire car bicorps et haute sur pattes mais ça s'arrête là, sa ligne "ponton" à ailes intégrées lui offre un style bien plus dans l'air du temps à défaut d'être belle. Le hayon dont elle dispose est lui aussi un véritable atout, et de l'autre côté, son moteur quatre cylindres affiche des performances bien moins ridicules et une utilisation beaucoup plus agréable. S'il faut être vraiment objectif, la 4L est beaucoup plus réussie dans le fond et au quotidien, bien plus polyvalente.
Au cours de son interminable carrière, Renault lui offrira une version encore plus rudimentaire, la R3, plus proche encore de la "deudeuche". Mais aussi des modèles plus luxueux comme la "Super" où l'une des premières série limitée de l'histoire, la "Parisienne" en 1963. Chez Citroën, les séries spéciales où limitées permettront à peu de frais de relancer l'attractivité du modèle et de la faire perdurer jusqu'en 1990. Renault aussi usera de cette astuce pour prolonger sa durée de vie jusqu'au bout en 1992 après avoir séduit plus de huit millions de clients.
C'est en 1984 qu'une version "Clan" appuie la la "GTL". Elle hérite du bloc 1108 Cc de 34 chevaux mais offre une présentation moins austère avec une sellerie aux motifs écossais. La "TL" possède un 956 Cc qui sort aussi 34 chevaux mais se montre moins "rond". Le surcoût est si minime que Renault décide de la laisser au catalogue à partir de 1986. Ses luxueux équipements se constituent entre autre de bacs de portières et de sièges avant inclinables, ce que n'avait pas la "TL" qui aura aussi sa variante "exotique", la "Savane". A l'extérieur, elle s'offre des protections latérales et des tubes arrondis protégeant les ailes et les feux, autant dire que la "Savane" était ultra dépouillée. D'ailleurs, ce sont ces versions qui équiperont le parc de l’hôpital dans lequel je travaille dans les années 80.
En 1989 elle s'offre un rétroviseur droit et des appuie-tête puis enfin des feux de recul logés dans le hayon et un feu de brouillard sous le pare-choc à l'arrière gauche pour les ultimes modèles des années 90.
Ce modèle exposé était restauré à la perfection. Sa teinte bleu jacinthe lui allait à merveille, félicitations à son propriétaire, elles ne sont pas courantes ces versions à avoir été traités avec autant de soin, bravo.

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 22 Juin 2018 09:42 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 12849
A Retromobile...

"BMW 328 Cabriolet "Autenrieth"."

Image

Image

"Le (double) haricot magique."

Six cylindres en ligne, voilà la marque de fabrique de BMW. C'est pourtant avec un modèle bien plus modeste que la marque Allemande lance sa première voiture en 1928, la Dixi. En fait rien n'est signé BMW sur cette Dixi, c'est une simple Austin Seven rebadgée. De plus en Allemagne elle est fabriquée sous licence par Eisenach, l'usine en faillite que va reprendre BMW. Des logos à l'hélice remplacent les anciens mais déjà on s'active à préparer de véritables modèles aux ambitions nettement plus affirmées.
En 1936 le fabuleux roadster 328 fait sensation, sa ligne sportive et surtout son fabuleux six cylindres en ligne va faire parler de lui et attirer l'attention sur cette jeune marque qui semble pleine de promesses. Ce moteur c'est l'âme de la 328, c'est un bloc 2.0 litres inédit et très moderne (qu'elle partage avec la plus calme 326 de 50 chevaux) retravaillé, il délivre 80 chevaux. Allégé, le fantastique roadster va devenir une véritable référence en course. Il remportera tout sur son passage dont les courses le plus prestigieuses comme la Mille Miglia où le Nürburgring. On dénombre avec cette voiture plus de 100 victoires!
Mais la 328 c'est aussi une gueule avec cette calandre à double haricots qui habille le long capot. Les calandres, voilà comment les marques s'affirmaient à l'époque, c'était souvent la signature du fabricant et BMW à trouvé la sienne qu'elle conserve toujours aujourd'hui. Sur la 328, les phares sont déjà intégrés aux ailes et les volumes inclinés attestent du soin apporté à l'aérodynamisme du modèle. C'est aussi le fait que BMW à aussi une solide expérience en aéronautique.
Elle à beau être courte et dédiée au plaisir du pilotage, elle n'en est pas moins d'une élégance incroyable, c'était certainement l'une des voitures les plus désirable de la fin des années 30, la 328 avait tout pour elle.
Voiture radicale et d'exception, elle va se décliner l'année suivante, en 1937, par un modèle plus bourgeois, plus luxueux et surtout plus civilisé et moins cher à l'achat, elle se nomme 327. Elle est d'abord commercialisée en cabriolet et ce qui se remarque en premier c'est son gabarit. Plus longue, 4,50 mètres au lieu de 3,90 mètres pour la 328, elle est aussi plus large avec 1,60 mètres pour la 327 et 1,55 mètres pour la petite 328. Cette augmentation des volumes est bénéfique pour l'habitabilité et le confort des passagers qui peuvent désormais voyager à quatre, à condition de ne pas être trop grand à l'arrière. L'aménagement est lui aussi radicalement différent, on y trouve d'épais fauteuils, un mobilier joliment agencé et bien équipée, de belles garnitures en cuir et même des boiseries.
L'emballage est tout aussi coquet, la 327 est un chic cabriolet raffiné à la ligne aérodynamique et moderne, sûr qu'à cette époque elle devait susciter l'envie des amoureux de belles carrosseries. Ses jolies ailes galbées incorporent les phares, la calandre au double haricot intégré qui affirme son identité déjà fort marquée et reprends les codes stylistiques du roadster. Plus étirée, elle offre un profil d'une parfaite élégance avec cette poupe délicatement allongée sur laquelle se positionne le cache roue de secours superbement ouvragé. Livrée la plupart du temps avec des teintes bicolores, elle était l'une des plus belles automobiles de son époque.
Pour parachever l'ensemble, le six cylindres en ligne déjà légendaire prenait place sous le joli capot avant. De même cylindrée, il ne fournit en revanche plus que 55 chevaux, il ne peut en aucun cas rivaliser avec le roadster bien plus léger, compact et puissant. Mais Ce cabriolet de grande classe affiche d’honnêtes performances pour l'époque (130 Km/h) et offre tout ce qui pouvait faire rêver les amateurs de belles voitures.
Un coupé est proposé en 1938, il est encore plus cher mais son dessin porte plus sujet à la controverse. Autre source de mécontentement, sa puissance jugée trop faible. A partir de 1938 la 327 devient 327/28, pour faire simple c'est une 327 avec le bloc 80 chevaux de la 328. Si cette version est évidemment plus chère, elle sera aussi nettement moins vendue.
En 1941 la guerre faisant rage, BMW doit cesser la production de ses modèles civils dont la 327. A la fin du conflit la marque BMW passe dans les mains de l'empire Russe qui en hérite comme trophée de guerre. Les BMW "Russes" sont des modèles d'avant guerre et deviennent des "EMW" (Eisenach Motoren Werke), le logo est le même sauf que la partie bleue de l'hélice devient rouge! BMW Allemagne voit ses 327/28 relancées en version "URSS", les mêmes mais nettement moins bien finies. Tandis qu'à l'ouest, la marque n'a l'autorisation que de fabriquer des pièces détachées agricoles puis ensuite des motos. Un procès est lancé par BMW qui va finir par lui être favorable, elle ne relancera jamais la 327/28 mais l'opulente et peu gracieuse 502, voiture qui aurait pu ruiner la marque si elle n'avait pas ensuite su prendre une bonne direction.
Notre modèle ici exposé est une 328 de 1938. Sur les 426 châssis vendus, certains furent carrossé par Autenrieth comme ce modèle ici présent. Autenrieth fera habiller des BMW 326/327 et 328 à quelques unités. Celle-ci a été livrée à la concession BMW de Düsseldorf sous la forme d'une base nue le 21 février 1938 pour être livrée ensuite par son nouvel acquéreur dans les ateliers Autenrieth. Achevée et livrée le 28 mai 1938, la 328 adopte une classique ligne de cabriolet avec une capote souple, sa ligne est majestueuse. L'habitacle est recouvert de cuir gris et la planche de bord peinte couleur caisse reçoit des fonds de compteur blancs et des commandes et boule de levier de vitesses en bakélite teinte ivoire, quelle ambiance! Restaurée entièrement en Angleterre en 2004, ce très rare exemplaire était ici estimée entre 450.000 et 600.000€, elle partira en échange d'un chèque de 500.640€ au cours de cette belle vente Parisienne.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Numéro 535!


Dernière édition par Lebubu le Sam 23 Juin 2018 09:53, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 22 Juin 2018 09:56 
Hors ligne
Forumeur

Inscription: Lun 30 Oct 2006 11:01
Messages: 68
Localisation: Yvelines (78)
je découvre ce topic,
superbes histoires,
mais je n'ai pas encore tout lu...

_________________
Membre 2549
XS 1.4 - mod 90 - Vendu - GR 1.4 - mod 89 - Vendu
Génération - an/mod 1998 - vendu - GTi 1.9 - mod 93
Coupé 504 V6Ti - an/mod 79 - Vendu
406 Coupé V6 210


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 22 Juin 2018 11:26 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 12849
Merci Willou, t'embête pas, je tente de l'alimente quotidiennement. :pouce:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 22 Juin 2018 13:53 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Nov 2012 22:36
Messages: 5257
Lebubu a écrit:
A Montlhery...

"Renault 4 GTL "Clan"."

Image

"Ultime chef de tribu."

Dans l'imaginaire collectif, beaucoup pensent à tort que la Citroën 2CV et la Renault 4 étaient contemporaines, erreur, treize années séparent leur commercialisation. Cette confusion a toujours été entretenue par le fait qu'elles soient si semblables, du moins là encore en apparence. Car si ces deux modèles basiques, voir rustiques, symbolisent un accès à l'automobile, elles sont dans le fond et dans la forme assez dissemblables.
En gros, à part leur moteur placé à l'avant, qu'elles soient à roues avant motrices et que le levier de vitesses soit au même endroit, le reste est plus contrasté et objectivement en faveur de la Renault en ce qui concerne l'agrément à l'usage.
Je vous vois les Citroënistes en train de maugréer devant ce qui semble être un affront pour eux de ma part

:hello: :D T'as vu...j'ai (encore :D ) rien dit :D
Bon, quand même tu ne peux pas dire qu'elles ne sont pas contemporaines puisqu'elles l'ont été juste pendant 29 ans :beber: (1961-1990)
Après je maintiens que sur le fond elles sont très semblables, moins sur la forme...et encore il y a pas mal de similitudes.... d'ailleurs tu le reconnais toi-même que Citroën est au-dessus de Renault :beber:


Lebubu a écrit:
....Ok, la Citroën est un symbole du génie automobile Français, chaque détail a été pensé voir repensé, chez les ingénieurs aux chevrons on a voulu tout revoir et réinventer pour ce qui devait être une voiture populaire à coût très réduit et offrant tout ce qu'il fallait pour une utilisation simple....
En 1961 la Renault 4 reprend donc la recette...

Tiens, je croyais que sur la forme ce n'était pas pareil..... :D lol ;)

_________________
C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.....


Dernière édition par baby-boomer le Ven 22 Juin 2018 14:08, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 22 Juin 2018 14:07 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Nov 2012 22:36
Messages: 5257
Lebubu a écrit:
A Retromobile...

"BMW 328 Cabriolet "Autenrieth"."

Image

A la fin du conflit la marque BMW passe dans les mains de l'empire Russe qui en hérite comme trophée de guerre. Les BMW "Russes" sont des modèles d'avant guerre et deviennent des "EMW" (Eisenach Motoren Werke), le logo est le même sauf que la partie bleue de l'hélice devient rouge! BMW Allemagne voit ses 327/28 relancées en version "URSS", les mêmes mais nettement moins bien finies.

Tu veux plutôt parler de "l'empire" soviétique? Au sens "historique" l'empire russe a chuté en 1917.
Ces BMW/EMW restent allemandes puisque jusqu'en octobre 49 cette partie de l'Allemagne est occupée par l'URSS, relancer la fabrication dans cette usine BMW est donc logique puisque cette partie est sous "tutelle" soviétique, tout comme la partie occidentale est sous tutelle étasunienne et que là aussi les autorités occupantes relancent l'économie (Voir l'usine VW). Ce n'est donc pas à proprement parler une prise de guerre, c'est le début de la guerre froide qui marquant l'impossibilité d'une réunification, aboutit à la création de eux états distincts en octobre 49 (RDA à l'Est et RFA à l'Ouest) et de facto créé deux entreprises distinctes.
C'est d'ailleurs après cette séparation que BMW va engager des poursuites afin que le nom BMW cesse d'être utilisé, il sera remplacé en 1952 par EMW avant de devenir Wartburg.

Lebubu a écrit:
Tandis qu'à l'est, la marque n'a l'autorisation que de fabriquer des pièces détachées agricoles puis ensuite des motos.

:heu3: Là c'est plutôt à l'Ouest non? :heu3: ;)

_________________
C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.....


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam 23 Juin 2018 09:52 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 12849
Merci Boomer pour ces précisions historiques qui me sont lointaines et que je ne maîtrise pas. :pouce:
Je rectifie ma boulette pour l'est e l'ouest, là c'et une "coquille". :hello:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam 23 Juin 2018 11:52 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Nov 2012 22:36
Messages: 5257
:hello: :( Ben...on n'a pas droit à la voiture de la série britannique nous? :cry5: :D
Pour répondre à la question que tu n'as pas posée :beber: C'est sûrement une des raisons je pense; à l'origine, il aurait dû se déplacer dans la nouvelle Jaguar "E" mais devant le peu d'empressement de la marque à mettre à la disposition de la production un modèle de ce type ("E" :D ), ils se sont tournés vers cette autre marque qui sortait ce modèle qui plus est alors fabriqué dans le pays, et cette entreprise a joué le jeu durant toute la série en fournissant plusieurs voitures en fonction de l'évolution esthétique du modèle.... assez abscons pour l'instant.... :D Vous aurez bientôt la question normalement :angel: un indice "Ca roule" :D ;)

_________________
C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.....


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam 23 Juin 2018 12:38 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 12849
J'ai pas du tout compris où tu veux en venir Boomer! lol

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1227 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com