Accédez au site du 205 GTI Club de France

Forum du 205 GTI Club de France

Le forum des passionnés de la bombinette Sochalienne d'origine
Nous sommes le Jeu 15 Nov 2018 03:49

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1836 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 123  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Dim 26 Nov 2017 19:12 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13436
Bonne idée que d'archiver ce lourd topic. :pouce:
Je me permet donc de mettre ici la suite. :hello:

A San Marco...

"Milburn Light Electric Runabout."

Image

Image

"Watt it is?"

C'est petit à petit que Georges Milburn a monté une des plus grandes entreprises industriel des Etats-Unis. Né en 1820, il fera les bons choix pour faire fructifier ses bénéfices et lancer en 1875 sa manufacture de chariots attelés. A cette époque le marché est fructueux, la demande est forte si bien qu'il implante une usine à Toledo dans l'Ohio. L'homme est un visionnaire car sa fabrique est partiellement mécanisée, il en devient l'un des plus grand fabricant du pays.
Mais tout va vite en ce début du 20ème siècle, la révolution automobile est en marche et une chose est sure, elle va remplacer les chariots. C'est à ce moment que la société réalise des éléments de carrosserie pour divers constructeurs en sous traitance et notamment pour la marque Ohio Electric. Car oui, en ce début de siècle le moteur à explosion est le rival direct de la propulsion électrique, on connait la suite aujourd'hui.
Milburn va tenter de s'associer à Ohio Electric pour mettre leur forces en commun et réaliser entièrement leur voiture électrique mais les deux parties ne se mettent pas d'accord. Tant pis, en 1914 Milburn lance sa première automobile et bien sûr, elle est électrique.
Deux modèles sont proposés, le moteur est signé Général Electric, la voiture est légère et se montre être la moins chère de sa catégorie. De plus son autonomie de 50 miles est suffisante même si les performances restent modeste avec des vitesses entre 12 et 15 miles par heure suivant les modèles.
En 1916 la gamme s'agrandit avec des voitures fermées (un luxe en ce temps) et même une camionnette!
Le succès est au rendez-vous, l'usine augmente ses capacités de production et embauche, une nouvelle version arrive en 1918 et offre 100 miles d'autonomie pour une vitesse de 30 miles à l'heure. Mais le conduite est inédite, elle se fait via des leviers sur la banquette arrière comme vous le voyez sur les photos! En matière d'ergonomie de conduite je reste sceptique...Toutefois d'autres modèles possédaient un traditionnel volant, formule qui est toujours d'actualité un siècle plus tard.
Mais un terrible incendie dévaste l'usine en 1919, les dégâts sont considérables et les pertes énormes, le patron ne baisse pas pour autant les bras et en reconstruit une toujours à Toledo. La production redémarre et on y fabrique désormais même des voitures thermiques qui serviront de taxi pour les villes de Chicago et saint Louis. Mais il était toujours possible de commander des modèles électriques ainsi que des camions et des utilitaires.
Général Motors rachète l'usine en 1923, elle y fabrique ses modèles de marque Oldsmobile et Milburn les siens dans un espace plus étroit. Mais la voiture électrique n'a plus la côte, déjà elle est victime de ses démons, autonomie réduite et lenteur de recharge, la voiture à moteur à essence est élue par tous les fabricants et Milburn cesse en 1923 de produire ses modèles.
Voici à quoi ressemblait une Runabout de 1918, une voiture pas comme les autres comme le montre l'étonnante poste de conduite où le conducteur devait diriger sa voiture à l'aide de leviers assis sur la banquette arrière et de ce fait, pouvant même avoir en face de lui son passager! Mais cette automobile se montre coquette voire luxueuse, elle est entièrement fermée et s'habille d'un superbe revêtement en velours qui habile portes, banquette et même les deux utiles strapontins. Une auto peu ordinaire réservée à une clientèle originale, le président T.Woodrow Wilson en possédera même une qu'il utilisera pour se déplacer dans les jardins de la maison blanche.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 27 Nov 2017 10:41 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13436
A Montlhery...

"Peugeot 203 berline Darl'Mat."

Image

Image

"Savante discrétion."

Emile Darl'Mat est un carrossier Parisien et également un concessionnaire de la marque automobile Peugeot, son garage existe d'ailleurs toujours dans la capitale.
Né en 1892, il devient concessionnaire Peugeot en 1923 et va vite modifier esthétiquement certains modèles de la gamme de l'époque. A partir de 1934, Peugeot alors très intéressé par la qualité de son travail intègre à sa gamme ces réalisations.
Les 302 et 402 en seront certainement les plus connues et les plus belles de toutes, comment en effet reconnaître les berlines Sochaliennes sous ses formes si voluptueuses, le dessin de Darl'Mat frisant le sacré. Ligne épurée, forme goutte d'eau que n'aurait pas renié Figoni où Saoutchick et galbes généreux, c'est de la haute voltige, quel talent!
Nées d'abord dans la concession Parisienne, elles seront fabriquées par Peugeot à Sochaux puis chez le carrossier indépendant Pourtout.
La seconde guerre mondiale va mettre un brutal coup d'arrêt à la fabrication de ses modèles, Emile Darl'Mat va devoir patienter pendant cette période pleine de peur et d'incertitudes.
Une fois la paix signée, il faudra attendre quelques années, il faut que la production des grands constructeurs reprennent et que les clients puissent enfin racheter des automobiles.
En 1948, Peugeot dévoile sa toute nouvelle berline, la 203. Modèle inédit, elle adopte une structure monocoque et si sa conception n'est pas follement moderne, elle apporte un souffle nouveau dans un paysage automobile en pleine mutation grâce à l'adoption de la ligne semi-ponton. Et puis son style Américain séduit les familles.
Voilà une auto intéressante pour Darl'Mat mais complexe, sa structure lui complique grandement la tâche, il faudra conserver la caisse entière de la 203 pour ensuite la modifier, cette dernière étant solidaire du châssis.
Le travail débute sur la mécanique de la sage berline, le taux de compression du 4 cylindres 1290 Cc est augmenté, deux carburateurs inversé solex sont posés, on y adjoint une pipe d'admission "Nardi" et un échappement maison. Notons que la tête des pistons et la culasse sont eux aussi modifiés portant la puissance de 42 à 50 chevaux.
Mais impossible pour lui de proposer à ses clients une simple 203 gonflée, il faut qu'elle soit attrayante et différente. Comme je le disais, ces nouvelles structures autoporteuses compliquent le travail des carrossiers et causera la perte de nombre d'entre eux. Darl'Mat va contourner le problème en conservant la caisse de la 203 mais ses ouvriers vont sacrément la transformer tout en conservant une belle discrétion.
Le simple amateur n'y verra qu'une séance de maquillage faite de chromes et de quelques pièces d'accastillage, ce qui est en partit le cas. On voit de suite la nouvelle calandre, les dérives chromées au dessus des phares, les flasques de roues arrières habillées de chrome également et cette arrête dorsale greffée au couvercle de coffre. Ces modifications semblent toutefois obsolètes et datées en ce début des années 50 où ces rappels aux prestigieuses carrosseries des années 30 sont loin derrière. Ce que l'on remarque le moins est pourtant le plus important, c'est la descente de 7 centimètres du pavillon! Si dit comme cela ça semble presque anodin, c'est en réalité un travail de titan. A l'usine, les montants sont tous coupés et raccourcis, le pavillon est retiré et toutes les vitres sont modifiées et donc différentes. Ce "détail" très subtil donne à la berline 203 un style bien plus dynamique qui sublime le dessin originel plus haut évidemment. Rajoutez, du moins retirez lui encore 7 centimètres de hauteur de caisse et des suspensions raffermies et voilà que l'on regarde différemment cette 203 Darl'Mat qui perd donc 14 centimètres en hauteur comparée au modèle de série.
Dedans, on profite d'une sellerie en cuir, d'un volant spécifique et d'une instrumentation plus sportive. Les habillages sont à la carte, on choisi ses accessoires et ses couleurs au grée de ses envies et de son budget.
En 1953, le moteur est revu, c'est un 1467 Cc qui affiche maintenant 60 chevaux, il s'agit du bloc de la 403, la 203 peut ainsi atteindre les 150 Km/h. Il est également possible d'opter pour la greffe d'un compresseur "Constantin", c'est avec ce dernier que la barre des 80 chevaux qui est atteinte.
Les plus exigeants pourront même s'offrir la version cabriolet qui offre quatre places au lieu de deux pour le modèle de série, ils ne seront que deux clients à l'exiger.
Ces modifications exclusives rendaient ces version affreusement chères, une berline 203 Darl'Mat coûte deux fois le prix du modèle original, ouille! C'est pour cette raison qu'il ne sera fabriqué entre 1949 et 1956 que 120 exemplaires de cette rare automobile. On parle aujourd'hui d'une douzaine recensées, cette version magnifique dans sa chic livrée bleue métallisée de 1953 était l'une d'entre elle, je vous l'avais déjà présentée cette année car elle était aussi exposée à Retromobile.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar 28 Nov 2017 06:09 
Hors ligne
Membre du club
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 31 Jan 2012 20:55
Messages: 5533
Localisation: vienne 86
:hello:

:love: Magnifique cette Peugeot :pouce:

_________________
Mon topic :..ici ... 205 GTI 1.9 130 ch MARS 91 141 000 kms ROUGE VALLELUNGA ......moteur refait a neuf ...0 kms ! Mode rodage ...
Le clan Vallelunga,une 205 GTI c'est ROUGE!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar 28 Nov 2017 07:53 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 5 Oct 2010 22:34
Messages: 16094
Localisation: HERAULT!!!Le Vrai SUD(pas le 30)!
Tu sais combien de voitures tu as faite au final????? :heu3: :D

_________________
Président du clan Vallelunga....Le Clan Vallelunga,une 205 GTI c'est ROUGE!!!!
Au dessus de l'Hérault,c'est le Grand nord!
24 et 25 Octobre 2018,départ du 60éme Critérium des Cévennes.........................................


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar 28 Nov 2017 10:57 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13436
fourmie a écrit:
:hello:

:love: Magnifique cette Peugeot :pouce:

Oui, elle est si subtilement redessinée que l'on arrive pas de suite à savoir pourquoi elle à plus de style qu'une traditionnelle 203! :pouce: Et pourtant les modifications sont énormes!

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar 28 Nov 2017 10:58 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13436
205gti34 a écrit:
Tu sais combien de voitures tu as faite au final????? :heu3: :D

De voitures traitées? Alors là pas la moindre idée! :beber:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar 28 Nov 2017 10:58 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13436
A San Marco...

"Oldsmobile L-38 Convertible Coupé."

Image

Image

"La voiture anti crise."

L'une des plus ancienne marque automobile Américaine est morte en 2004 dans la quasi indifférence générale, c'est pourtant une riche et longue histoire que connaîtra l'une des marques les plus importantes aux USA, c'est bien sûr Oldsmobile.
Elle voit le jour dans le Michigan en 1897 sous la coupe de Ransom Eli Olds qui lui donnera son nom de baptême sous le label "Olds Motor Vehicule" avant de devenir "Oldsmobile" peu de temps ensuite et d’intégrer Général Motors en 1908.
Tout semble aller pour le mieux ensuite mais la crise de 1929 fera vaciller sérieusement la marque qui verra ses ventes divisées par deux. Pour Oldsmobile il faut réagir, donner l'envie de revenir en concession et remodeler sérieusement la gamme. C'est en 1938 que le style des Oldsmobile est modernisé pour coller à la demande des acheteurs souhaitant des voitures plus stylisées et moins "plan plan". C'est le talentueux Harley Earl qui sera une fois de plus à la manœuvre, il restera comme l'un des noms les plus légendaires de l'histoire du design automobile outre Atlantique. Les lignes épaisses de la gamme passée voient leur traits corrigés de façon plus singulière. La calandre s'évase sur les flancs, le nez pointu frondeur pique vers l'avant, les phares sont logés plus bas et s'intègrent partiellement dans les ailes, ce qui donne le sentiment que la voiture est ainsi plus basse. Mais pour le reste, peu de grosses modifications, le style années 30 est conservé avec ses grandes ailes séparées et ses incontournables marchepieds si pratique pour monter à bord de ces hautes automobiles.
La gamme L-38 est constituée d'une multitude de carrosseries mais l'une des plus séduisante est le cabriolet qui illustre cet article. Avec son "Spider" caché à l'arrière offrant deux places d'appoint où un espace pour les bagages, elle profite aussi de superbes caches roues de secours insérés délicatement dans le galbe des ailes avant et subtilement travaillés. Des petits riens qui font souvent tout!
A bord l'ambiance symbolise une époque avec son style art-déco simple, anguleux, épuré mais qui dégage une classe marquant les véhicules de ces années là.
La L-38 hérite d'un valeureux moteur huit cylindres en ligne 257 Ci sortant 110 chevaux qui pouvait recevoir la boite semi automatique "AST" pour Automatic Safety Transmission. Un modèle onéreux à l'époque si bien qu'il ne s'en vendra à peine que 155 exemplaires avec cette boite de vitesses pour l'année 1938. Cette pièce prisée des amateurs de la marque est ici exposée dans un état fabuleux à l'image des autres voitures présentées dans ce musée qui offre au public une superbe palette de la production Américaines des années 1920 à 1960.

Image

Image

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar 28 Nov 2017 14:19 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Nov 2012 22:36
Messages: 5498
Lebubu a écrit:
205gti34 a écrit:
Tu sais combien de voitures tu as faite au final????? :heu3: :D

De voitures traitées? Alors là pas la moindre idée! :beber:

:hello: :heu3: :heu3: Alors...tout dépend si on prend chaque voiture présentée ou si on enlève les doublons (même modèle) voire les mêmes véhicules présentées deux ou trois fois car vues à différentes expositions....
Donc, uniquement sur ce site cela donne 1723 messages présentant une voiture dont 1582 modèles différents ou 1683 voitures différentes..... :D :pff: ;)

_________________
C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.....


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mar 28 Nov 2017 16:51 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 26 Sep 2006 22:03
Messages: 1080
Localisation: Katowice (PL), Elbeuf (76)
Par contre, a quand "le coin des hamburger" par lebubu lol

_________________
un pour un tous bourrin
Ma 1.9 AM88 en restau ---> ICI
30 ans de la GTI a Katowice (PL) --> ICI


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 29 Nov 2017 10:08 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13436
baby-boomer a écrit:
Lebubu a écrit:
205gti34 a écrit:
Tu sais combien de voitures tu as faite au final????? :heu3: :D

De voitures traitées? Alors là pas la moindre idée! :beber:

:hello: :heu3: :heu3: Alors...tout dépend si on prend chaque voiture présentée ou si on enlève les doublons (même modèle) voire les mêmes véhicules présentées deux ou trois fois car vues à différentes expositions....
Donc, uniquement sur ce site cela donne 1723 messages présentant une voiture dont 1582 modèles différents ou 1683 voitures différentes..... :D :pff: ;)

Mais ce type est un logiciel!!! :koi1:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 29 Nov 2017 10:08 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13436
magnumhigins a écrit:
Par contre, a quand "le coin des hamburger" par lebubu lol

:blbl2:

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 29 Nov 2017 11:28 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 16 Jan 2010 12:09
Messages: 13436
A Montlhery...

"Peugeot 406 Coupé "Settant Anni"."

Image

Image

"Belle de jour, belle toujours."

Spécialiste de la traditionnelle berline à coffre, Peugeot remplace en 1995 sa vaillante 405 par...la 406. La nouvelle est fort classique, si elle est plus moderne que la 405, la 406 est faite pour cette clientèle qui n'aime guère les excentricités et désire une voiture solide et pragmatique. Bref le modèle idéal pour les chauffeurs de taxis...elle ne savait pas encore qu'elle en serait la star d'un film quelques années plus tard!
La 405 n'aura eu qu'une version 4 portes et un break mais les nostalgiques retiendront la pétillante Mi16 et son kit carrosserie qui restera hélas sans suite, la 406 change d'ère et tire un trait sur ces modèles qui n'attire plus les foules.
Mais alors que personne ne s'en doute, il se trame un véritable événement que prépare en secret Peugeot, le retour d'un coupé haut de gamme, le dernier en date étant la 504. C'est en 1997 qu'il fait son apparition et il va créer une véritable onde de choc! Le tour de force est extraordinaire, Pininfarina à eu carte blanche, il va livrer un dessin qui frise le génie.
La 406 coupé est d'une beauté fascinante, certains y voient même des traits de Ferrari, ce qui est un peu vrai sous certains angles. Ses proportions sont parfaites, sa ligne basse étirée est d'une divine finesse et sous tous les côtés le charme opère. Il faut dire que les Italiens n'ont absolument rien gardés de la berline à papa. Un long capot plongeant sur de fins optiques, un bouclier savamment galbé qui habille avec finesse ce superbe bloc avant. Le pare-brise incliné offre un profil remarquable à ce coupé exclusif, les flancs lisses, le dessin des vitrages, la belle et épaisse custode qui met en retrait la lunette arrière de quelques centimètres et de fines baguettes donnent à ce coupé vu de profil un dessin d'une pureté absolue souligné par les magiques monogrammes "Pininfarina" au bas des ailes arrières. Même les jantes étoilées collent à merveille à cette voiture à la fois chic et sport. La poupe n'est pas oubliée non plus, la malle légèrement pincée est ceinturé par deux feux inédits et un seyant bouclier laissant échapper une jolie canule d'échappement chromée achève ce dessin qui restera dans les anales de la carrosserie Française.
Mais le voyage ne s'arrête pas là, en ouvrant la portière dénuée d'encadrement, on peut déchanter, et oui,car pour limiter la facture déjà salée de ce modèle de rêve, il faudra conserver la planche de bord de la berline. Certes il n'était pas spécialement laid mais il n'égale pas l'habillage extérieur. Toutefois les garnitures de portes inédites, les sièges enveloppants et une belle banquette arrière avec accoudoir lui sont spécifiques. Le confort est de premier plan, l'habitabilité étonnante, on peut vraiment y voyager au long cours à quatre et les bagages pourront en plus suivre les passagers au sein d'une vaste soute. Modèle exclusif, l'équipement se montre assez complet en entée de gamme et luxueux sur les versions supérieures avec sièges en cuir qui basculent électriquement vers l'avant pour accéder au compartiment arrière. La palette de coloris offre un nuancier qui permet de savoureux mariages avec des habillages en cuir clair qui apportent chaleur et classe à cette voiture si désirable, pourtant la plupart seront commandées en gris alu avec sièges en cuir noir. Dommage car le choix était large comme le superbe vert "Lugano" avec des habillages en peaux "Abricot" par exemple, une des teinte qui à mon avis met le mieux en valeur l'épure initiale de ce modèle vraiment pas comme les autres.
Pour les moteurs, c'est simple, au départ on à le choix entre deux quatre cylindres, un 2.0 litres de 138 chevaux, un 2.2 litres de 160 chevaux et le V6 3.0 litres de 194 chevaux qui sera la mécanique la plus adaptée à cette fantastique auto. Des évolutions feront changer les puissances et un bloc diesel sera même proposé, la demande était forte, je préfère ne pas en dire plus mais Peugeot n'avait pas vraiment le choix, il faut vendre!
En 2003 la voiture est restylée et là en revanche j'adhère beaucoup moins. Le bouclier avant inédit brise à mon sens l'harmonie originelle de la 406 Coupé et alourdit son dessin, même reproche pour les nouvelles jantes qui n'arrangent pas les choses, bien au contraire. Pour moi un tel monument du design ne devait pas être retouché d'une telle manière, un coup de canif dans une toile de maître! Elle ne restera pas longtemps au catalogue car en 2004 la 406 Coupé arrive en fin de vie. Mais c'est avec joie que je peux le dire, la beauté paye toujours! Peugeot en vendra plus de 105.000 exemplaires, ce qui pour un coupé haut de gamme est exceptionnel. La marque Sochalienne récidivera et pensera faire aussi bien en se passant de Pininfarina avec la 407. Grave erreur, le nouveau coupé est bien gras et sans finesse, il ne séduira que 36.000 clients, bien fait! Mais il restera sans suite si l'on excepte la plus petite RCZ mais dont je ne finirais jamais de me lasser tant elle restera pour moi comme l'une des plus belles automobiles de série au monde.
Déjà collector, la 406 Coupé à depuis un moment ses fans et son club, un tel édifice ne pouvait rester très longtemps oublié à l'époque des youngtimer qui aura pour mérite de limiter les interminables traversées du désert des automobiles. Et parmi les modèles, on trouve une série limitée encore plus désirable que les autres, la "Settant'Annni" qui célèbre les 70 ans de Pininfarina. Qui aurait imaginé alors que le carrossier fermerait ses portes quelques années plus tard... Elle se dévoile au salon de Genève 2000 et est disponible en deux coloris exclusifs, le gris "Hades" où le bleu "Hypérion" qui à mon sens est le plus séduisant de tous. Les jantes sont inédites et en deux parties avec un enjoliveur central bicolore qui reprends le dessin du concept car "Nautilus". Enfin les deux baguettes de calandre arborent du chrome.
Sobre à l'extérieur, elle se veux raffinée à bord. La sellerie en cuir est inédite, le logo Pininfarina est imprimé sur les appuie-tête, le volant est bicolore et ce même cuir se retrouve sur le soufflet du levier de vitesses. Ce que l'on sais moins c'est qu'elle était livrée avec sa ligne de bagages et qu'ils sont devenus très rares.
Enfin une plaque numéroté est positionnée sur les boiseries de la planche de bord car la belle a été limitée à 1305 exemplaires au lieu des 1200 prévus. On s'en doute, elle était hors de prix à l'époque car en plus disponible uniquement avec le bloc V6, à 234.500 francs, elle était le fleuron de la gamme Peugeot et l'une des voiture Française les plus chères du moment.
Je remercie son très aimable et passionné propriétaire de me l'avoir présentée en détails, son exemplaire était de surcroît absolument de toute beauté comme vous pouvez le voir sur ces clichés.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Numéro 535!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 29 Nov 2017 11:44 
Hors ligne
R.D. Ain
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 18 Mar 2005 13:36
Messages: 4617
Localisation: 01 - Ain
Ils avaient la même à la concession dans l'Yonne à l'époque où je faisait entretenir ma GTI chez eux ;)

_________________
Peugeot 205 GTI 1.9 AM91
Porsche 911 Carrera 3.2 AM89
Citroën Xsara VTS 2.0 16s 167 ch AM2002


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 29 Nov 2017 14:55 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Nov 2012 22:36
Messages: 5498
Lebubu a écrit:
baby-boomer a écrit:
Lebubu a écrit:
205gti34 a écrit:
Tu sais combien de voitures tu as faite au final????? :heu3: :D

De voitures traitées? Alors là pas la moindre idée! :beber:

:hello: :heu3: :heu3: Alors...tout dépend si on prend chaque voiture présentée ou si on enlève les doublons (même modèle) voire les mêmes véhicules présentées deux ou trois fois car vues à différentes expositions....
Donc, uniquement sur ce site cela donne 1723 messages présentant une voiture dont 1582 modèles différents ou 1683 voitures différentes..... :D :pff: ;)

Mais ce type est un logiciel!!! :koi1:

:hello: :yep1: :yep1: :yep1: Ca a marché :beber: :beber: Affirmée de manière réaliste et assurée toute information fausse mais crédible peut passer :pff: Désolé :desol: , ma crédibilité va en prendre un coup mais je n'ai aucune idée du nombre de véhicules traités :desol: et pas le temps d'y passer une soirée lol ;)

_________________
C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.....


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer 29 Nov 2017 15:01 
Hors ligne
Forumeur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 10 Nov 2012 22:36
Messages: 5498
Lebubu a écrit:
A Montlhery...

"Peugeot 406 Coupé "Settant Anni"."

Image

Image

"Belle de jour, belle toujours."


La 406 coupé est d'une beauté fascinante, certains y voient même des traits de Ferrari, ce qui est un peu vrai sous certains angles. Ses proportions sont parfaites, sa ligne basse étirée est d'une divine finesse et sous tous les côtés le charme opère.


:love: :love: Quelle beauté, c'est un de mes regrets, ça a failli se faire, mais nos routes ne se sont pas croisées. :desol: :pamoi:
Pour ceux qui y pensent, jetez-vous sur les beaux exemplaires qui sont encore nombreux, la côte n'est pas au niveau où elle devrait être...et qu'elle atteindra :jap:
Lebubu a écrit:
Mais il restera sans suite si l'on excepte la plus petite RCZ mais dont je ne finirais jamais de me lasser tant elle restera pour moi comme l'une des plus belles automobiles de série au monde.

:pouce: :pouce: :pouce: C'est là que l'on voit que monsieur a du goût :pouce: :pouce: Je suis à 150 % d'accord avec toi :D Quelle beauté cette lionne :love: :fonsde: ;)

_________________
C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.....


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1836 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 123  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com